Encouragée par le progrès des technologies, la société occidentale laisse de plus en plus libre cours aux fantasmes de maîtrise. Tout ce qui concerne la procréation et la naissance n’échappe évidemment pas à cette tendance.

Or, la maîtrise ne peut se matérialiser qu’en termes quantitatifs. Dès lors le facteur humain et son expression, le désir, sont au mieux ignorés, au pire réprimés. Mais le désir ne se laisse pas étouffer. Il ressurgit là où on ne l’attendait pas, dans des expressions déplacées, sous forme de symptômes venant affecter la santé et les liens intersubjectifs.

Dans les champs du soin, de l’éducatif, du social, les professionnels sont soumis à des obligations de résultats et de normes. Ceci engendre de plus en plus sur le terrain des enjeux de pouvoir qui infiltrent le lien intersubjectif et parasitent le travail auprès des enfants, nés et à naître, et des familles.

 

Dans le champ familial, d’une part, l’enfant est souvent fortement assigné à se conformer, par amour, au modèle idéal proposé par des parents eux-mêmes influencés par le pouvoir normatif sociétal. La créativité de l’enfant peut en être affectée.

D’autre part, l’effacement de la transmission transgénérationnelle laisse libre cours à l’emprise fusionnelle dans la relation parents-enfants. Il s’ensuit une quête de séduction narcissique qui brouille la notion de hiérarchie intra-familiale et les représentations des diverses figures d’autorité (sociale, scolaire……).

Ainsi, on assiste à des entrecroisements permanents entre jeux de l’amour et jeux du pouvoir…. mais pas du hasard.

Se repérer dans ces méandres n’est pas chose facile, mais tenter de le faire est nécessaire, au moins pour poser quelques balises afin de ne pas cheminer à l’aveugle.

 

Nous proposons en 2015, comme de coutume, d’interpeller des spécialistes de disciplines variées pour nous questionner ensemble sur le thème : liens d’amour, enjeux de pouvoir.

Nom  Sujet Cliquez sur              
Marie-France MOREL Enfants du lignage, enfants de la nation, enfants-rois : les mutations des liens d’amour et de pouvoir en France du XVIe au XXe siècle.  Fichier PDF
Anne TURSZ remplacée par Natacha VELLUT Les néonaticides en France : approche épidémiologique.  Fichier PDF
Karine BOINOT La légitimité de l’intervention professionnelle ou comment penser l’accompagnement.  
Gwenola DRUEL Au-delà de la faim, une demande d’amour… ? A propos de l’anorexie du nourrisson  Fichier PDF
Emilie POTIN Lier, délier, relier : parcours de liens des enfants placés à l’Aide Sociale à l’Enfance  Fichier PDF
Michèle BENHAIM L’hyperactivité le règne de l’objet et l’aliénation parentale.  
Serge BARBA Et au milieu se dresse la Maternité d'Elne.  
Esther FUMAT Fonction thérapeutique de la maternité suisse d’Elne, comme berceau d’accueil.  
Francis PUECH Du diagnostic prénatal à la médecine prédictive, entre incertitudes et données incidentes.  
Pierre Johan LAFFITTE L’éthique pédagogique : tenir compte du désir de l’enfant est-il compatible avec le règne de l’évaluation et de l’hyper-réglementation de l’école.  Fichier PDF