A l’heure de l’altermondialisation, il se murmure que le bébé est devenu citoyen du monde. Pour autant arrive-t-il sur une planète sans territoire ? Il n’est pas seul, il est accompagné de ses parents, de sa fratrie…. Tous revêtus des habits culturels originaires et imprégnés des richesses de l’environnement familier qui les vît naitre et devenir.

Nous nous étions attachés en 2010 à l’évolution de la parentalité et au devenir du bébé dans le temps. En 2011, penchons nous sur l’espace, à la rencontre d’autres façons de « cultiver le bébé ».
Il est évident que chaque culture regarde ses enfants à sa façon et projette sur eux un idéal répondant aux valeurs fondamentales et agissantes dans la société où il vit.
Mais désormais, l’évolution des cultures ne se limite pas au pré-carré d’une frontière géographique. Les cultures vont à la rencontre les unes des autres, se présentent les unes aux autres et se proposent dans leurs différences au regard les unes des autres.
Dans ce regard, la différence peut ouvrir un espace d’inquiétude : ce qui est vécu « là-bas » dans la sécurité, peut être vécu « ici » dans le danger ; ce qui est habituel ici peut être regardé ailleurs avec étrangeté. L’apparence culturelle peut devenir un simple appât qui piège la peur et son corollaire : le rejet.
Or, les mécanismes d’attachement indispensables au développement de l’enfant dans son humanité traversent et dépassent les cultures. Alors au-delà de la simple vêture culturelle, allons au creux de l’intime de la relation parents bébés, voir comment, un peu partout, s’inventent et se nouent les premiers liens fondamentaux et comment se traversent les épreuves relationnelles qui humanisent le bébé. De ce « frottement » des cultures, nous avons tous à apprendre.
Sur ce thème, nous proposons d’écouter les variations de nombreuses disciplines : biologistes, généticiens, spécialistes de la psyché, médecins, éducateurs, sages femmes et puéricultrices, sociologues, philosophes, juristes et historiens vont se rencontrer pour nous aider à décentrer notre regard sur d’autres « vérités » de l’art de la parentalité.

Nom   Sujet

Moïse BENADIBA, Paul MARCIANO

« Pidyon Haben ou rachat du premier-né »

François VIALLA

« Rituels et premiers liens (d’ici et d’ailleurs) à l’épreuve du droit »

Charles-Henry PRADELLES de LATOUR

« Le nom secret donné à l’enfant dans l’Afrique de l’Ouest »

Hélène ASENSI , Christian LACHAL

« Le bébé dans l’exil, Le bébé dans la guerre »

Thi My-Phuong VO

« L’enfant céleste »

Jean-Christophe HEBERT

« Parentalité à Maillotte : le prisme d’un soignant »

Stéphanie DENOIX, Patrick LEBLANC

« Une approche occidentale de l’accouchement et des premiers liens parentaux au Tchad et au nord Niger »

Manuella FAVREAU

« Le portage : héritage culturel et générationnel »

Estelle GIOAN

« Maternité et migration. Travail en réseau. Un exemple à la maternité de Bordeaux »

Agnès DEFRANCE, Valérie GRANIER

« Des bébés et des livres : l’engagement de la Médiathèque départementale auprès de la petite enfance »

Olivier BERNARD

« Enfants en grande précarité, enfants Roms : aux risques du culturalisme ! »

Meriem REDA BESSE

« L’enfant dans le tourbillon culturel : entre Ici et là- bas, que reste-il ? »